La toilette qui retenait en otage ses pisseurs(euses) ….

emoticoneSalut tout le monde que je viens de quitter après 3 semaines de vacances fabuleuses (en oubliant la température évidemment sinon je me mets à pleurer….Triste).

Il est présentement 3h44 du matin, heure locale bordelaise, pis je suis en train de vous écrire … ben oui je suis sur le décallage…. et ce après avoir fini de lire mon livre Nikolski de Nicolas Dickner – très bon en passant merci Jeff et Simon – et ce depuis 1h57, heure à laquelle je me suis réveillée après 4h de sommeil profond …

MOn voyage de retour, qui a duré entout un peu plus de 15h, s’est plutôt bien déroulé …. si on fait fi des éléments suivants:

- Dans mon bagage principal, j’avais tout casé de sorte que je puisse profiter du poids maximal autorisé par Air Transat, soit 23kg ou plus exactement, 50.2 livres, laissant malheureusement derrière moi quelques petites choses …. au terme d’une séance intense de pesage de mon père et dudit sac et de calculs savants avec protestations de la balance électronique. J’avais évidemment intégré dans mon sac mon nouvel outil de cuisine révolutionnaire: le siphon à chantilly qui permet de monter en crème fouettée ce qui habituellement ne se monte pas, comme du lait de coco. A quoi ça sert me demanderez-vous d’un air perplexe ? JE vous traiterai derechef d’ignares incompétents en cuisine emoticone … et donc cette merveilleuse petite chose fonctionne à l’aide de capsules d’air comprimé, dont j’avais pris soin d’emmener en quantité pour ne pas en manquer dans ma contrée lointaine … Ma mère dans sa sagesse de la mi-cinquantaine, avait émis quelques doutes sur le fait que je puisse amener ces capsules en avion … MOi dans mon insouciance trentenaire je lui réponds que dans la soute y a pas de problème ! Donc … rendue au comptoir d’enregistrement, on me demande de bien vouloir déposer mon bagage sur le tapis des bagages hors normes (mon sac éléphant), ce que je m’empresse de faire immédiatement après avoir reçu ma carte d’embarquement. Ils ont donc passé mon bagage aux rayons-X et là je vois le monsieur appeler ses deux collègues pour leur montrer quelque chose sur l’écran et il me demande de venir immédiatement, il souhaite fouiller mon bagage à la recherche des « capsules en métal » qu’il a détectées …. je m’empresse de lui sortir mes deux boîtes de 10 capsules sous le regard horrifié emoticone emoticonedes agents aéroportuaires et leur explique à quoi ça sert otut en leur demandant d’une petite voix innocente si  c’est interdit de trainer ces capsules de gax comprimé dans l’avion parce que je ne voudrais évidemment pas être repsonsable de l’explosion de l’avion au dessus de l’atalntique hah ha ha (y a juste moi qui a ri dussai-je vous préciser …) …. le monsieur a demandé à un autre qui a fait des recherches sur internet, qui finalement a demandé au pilote et qui fianlement a appelé la sécurité de la compagnie aérienne …. tout ça a pris un certain temps et finalement un autre monsieur est revenu avec mes capsules en me déclarant que je pourrais faire des cafés espagnols en France ! Ouf ….

- Ensuite je pars au pas de course passer la porte d’embarquement et les douanes après avoir embrasseé mes parents avec effusions, la tite larme à l’oleil (ma mère avait revêtu ses lunettes soleil du capitaine cosmos – deux morceaux de robot -) et je leur fis un dernier signe de la main juste au moment où je devais franchir la barrière de sécurité et où mon bagage cabine fut aussi passé au rayon-X …. je vois encore le commis appeler quelqu’un d’autre et lui montrer quelque chose sur l’écran et là la douanière me demande si elle peut fouiller mon sac … elle en sort finalement un assortiment de couteaux à fromage achetés chez Déco découverte à bas prix – mais qu’est-ce qui m’a pris de mettre ça dans mon bagage cabine ? – ainsi que deux pots de genre de simili nutella québécois destinés à être offert en cadeau à la madame qui a ramassé mon courrier ainsi qu’a mon amie qui m’a gardé ma voiture … on a pas le droit de passer des liquides ou des crèmes en cabine, comme si je le savais pas moi qui prend en moyenne l’avion 4 fois par année … ben non comme une conne j’y ai pas pensé … la douanière m’a dit: les couteaux je peux ben te les faire passer, mais pas tes deux pots (je trouve ça assez paradoxal pas vous ? … viens que je te tue avec mon pot de nutella et pas avec mes couteaux pointusIndeci  …) ça valait quand même 15 $ et mes parents qui étaient repartis … elle me propose alors de retourner en bas enregistrer mon bagage en soute …. l’avion décollait dans 40 minutes je lui demande si j’ai le temps … elle me dit que oui …. je retourne au pas de course en bas, il ne restait qu’une commis qui était en train de fermer, elle m’a regardé d’un oeil dur, a chialé sur le fait que j’étas en excédent de bagages et me l’a finalement enregistré … ouf ouf ouf …. tout ça pour finalement arriver ici et qu’un de mes deux pots soit cassé en mille miettes … yéééééééé ….

- Enfin j’arrive à Paris, je récupère mes deux bagages fautifs et je me dirige vers la gare pour prendre mon train une heure et demie plus tard … Je me rends aux toilettes, paye le 50 centimes au commis pis rentre dans la toilette avec mes bagages … restait vraiment juste la place de la toilette … je viens pour ressortir : le loquet ne veut plus tourner … je réessaye, même chose .. encore encore encore … je sens un petit peu la panique me gagner en pensant que je peux rester pognée là et manquer mon train et je cogne des grands coups dans ma porte jusqu’à ce que le commis m’entende et me crie un : « Oui ? » Je lui crie que je suis prise dans la toilette et que le verrou est coincé … il me dit qu’il arrive … je fais une dernière tentative et enfin le verrou cède … le commis a condamné la toilette dès ma sortie … tout le monde me regardait dans la toilette, j’avias la face toute rouge … l’art de ne pas se faire remarquer .. je ne le maîtrise pas très bien !

Bref en arrivant à Bordeaux j’ai pris un taxi parce que le tram m’a passé dans la face, qu’il y avait 20 minutes d’attente avant le prochain et qu’il pleuvait (ben oui j’ai ramené la pluie) ….

JE travaille dans 4h et je n’ai pas hâte, ça signe définitivement la fin de mes vacances !

Merci à vous tous encore de m’avoir si bien reçue ….

Je ne sias pas quand je reviens puisque mes parents viennent passer Noël ici cette année … alors peut-être pour le carnaval ? On verra !!!!

Gros bisous à vous tous,

 Christine XXXXXX

 


Répondre

toute une vie avec.... |
MON P'TIT CARNET DE BORD A MÔA |
ludistyle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | un triangle scalène
| Timothée et compagnie
| You will find no interest i...