Je suis devin !

J’avais prédit une journée endormante à mon colloque aujourd’hui, eh ben ce fut le cas … C’était une grand rencontre régionale organisée dans ma ville, avec un tas de monde important, donc j’avais bien évidemment mis une robe (et laissé tombé le jogging et le haut en fortrelle) et des talons (clic clic clic) parce qu’on ne sait jamais qui on va rencontrer ! POur une fois j’ai bien fait, les monsieurs étaient en costume (pas tous, mais du moins la moitié) et les madames assez chics, donc je ne faisais pas trop à part … toujours se fier à l’instinct féminin, surtout le mien, j’en ai pas donc je m’habille chic au cas où … j’aurai été bien mal qu’on nous accueille dans le bois, sur un sol vaseux et instable, mais bon les risques pour un colloque sont, ma foi, assez minces …  emoticone

Ca a commencé fort, un bar avait été installé sur le parvi de l’édifice et on nous offrait du café, thé, chocolat, croissants, viennoiseries, en veux-tu en v’là … sous le soleil…. avec des hôtesses minces en tailleur avec le sourire et des bonnes manières, plein de visages connus, des personnes avec qui on rigole, qu’on revoit, je me sentais tout à fait à ma place et heureuse d’y être … oh joie ! Ca s’est gâché pas longtemps après … ben quand ça commencé en fait …

On avait droit à des discours de bienvenue avant de participer à divers ateliers sur des thèmes précis où on pourrait échanger sur nos pratiques respective, poser des questions, lancer les débats, argumenter … ça semblait assez intéressant … y avait des grosses couilles venues de Paris pour l’occasion …En rentrant un peu en retard dans la salle, je suis arrivée au milieu d’une séquence filmée du maire de ma commune (mon boss) qui faisait un grand discours filmé d’avance parce qu’elle était en vacances en Italie (la chanceuse…) mais tsé déjà un discours on est vite tanné, quand en plus il est filmé caméra à l’épaule par un caméraman qui amorce un parkinson…. on a poursuivi avec le préfet (délégué direct du Président) qui a ouvert la journée et je le soupçonne d’avoir découvert son discours devant le micro… discours qu’il a lu en profondeur d’un ton monotone, monocorde, monochrome, en respectant les points, les virgules, les liaisons, les deux points, les guillemets, les accents… il a tellement lu qu’il en était perdu donc son discours était ponctué de blancs longs pendant lesquels on entendait la salle tousser, parler, respirer, atchoumer, ronfler (non je blague, mais c’est pas l’envie qui manquait) marcher, rentrer (dans la salle), monter (les gradins), d’ailleurs les retardataires devaient être mal à l’aise d’arriver pendant le discours du préfet et ne voulaient sûrement pas être reconnus, puisqu’ils marchaient à pas de loup pliés en 10, la face caché dans leur veston, derrière la pile de dossiers (qu’on nous avait remis en arrivant, j’en ai l’équivalent d’un arbre de 25 ans, je les lirai pas, sont sur le dessus de la pile sur mon bureau et penchent effrontément vers la poubelle).. retour au préfet et son discours qu’il a enfin fini 20 minutes plus tard, la salle était scotchée (ou endormie) … C’est le directeur d’une grande institution qui a poursuivi l’ouverture de la journée avec un grand discours institutionnel sans sucre, sans sel, sans goût avec en prime un bégaiement subtil, mais présent …. pour finir avec un dernier discours, toujours aussi palpitant, un peu plus dynamique mais aussi plus long emoticone …. après lui, y en a deux autres qui sont aparus sur la scène, me suis dépêchée de repérer la sortie de secours et m’y suis garrochée, marmonnant une envie de pipi urgente à mon voisin de gradin … fiouuuuuuu enfin sortie de là … tout le monde est ressorti de la salle avec un air terne et tanné …

 Les ateliers tant attendus : ils étaient suposés favoriser les échanges entre professionnels .. ben oui ils avaient aménagé la salle de façon à ce qu’on soit assis les uns derrière les autres comme pour une conférence, donc quand quelqu’un prenait la parole on se tordait un peu le cou pour y apercevoir la face pis on se tannait donc notre regard revenait vers l’avant à écouter l’intervention en regardant dans le vide d’un air distrait ou en se désintéressant et en parlant avec notre voisin de chaise … trèèèèèèèèès intéressant …. pas appris grand chose, pas ressortie avec l’impression d’être moins tarte, mais avec un mal de cou …

La journée a continué avec le buffet fancy (bouchées, vin, fromages, desserts,) le tout à volonté … mais bon debout ça jamais le même impact que assis tranquille autour d’une table … me suis retrouvée à discuter avec du monde ralant sur la journée … ça me convenait tout à fait … j’ai ensuite abandonné toute idée de rester pour l’après-midi vu l’expérience du matin … pour m’apercevoir en me rendant à ma voiture que j’avais oublié mes clés dedans … emoticone ben oui mon téléphone a sonné, j’étais en retard et en me dépêchant, j’ai laissé les clés sur le contact … qu’à cela ne tienne, me suis-je dis, j’habite à deux minutes à pieds et j’ai un double des clés là !!! me suis rendue d’un pas guilleret chez moi pour NE PAS trouver le double … j’ai appelé mon chum en catastrophe pour savoir s’il était parti avec le double à Limoges sans faire exprès ??? « Non, me dit-il mais ton coffre ne ferme plus, donc passe par le coffre pour ouvrir ta porte » Un génie je vous dis ! Je repars d’un pas plus que guilleret, je volais littéralement au dessus du béton, jusqu’à ma voiture … pour me rendre quand même compte que oui le coffre est ouvert, oui je peux aller chercher mes clés, mais je suis en robe, courte (assez pour qu’on me voit bien les fesses en grimpant dans l’auto et que je passe pour une vraie conne) Devant mon air perplexe, y a justement un prof que je connais qui passait par là avec son groupe d’enfants … j’en ai emprunté un pour aller me chercher mes clés … une histoire qui se finit bien … (mon double était finalement sur mon bureau au travail … cette idée aussi de le laisser là …) Cool MOi les colloques, j’y vais surtout pour le café, le buffet, le vin pis pour parler au monde intéressant … quant au reste …

UNe belle journée, que du bonheur !

Christine XXXXXXX

 


Répondre

toute une vie avec.... |
MON P'TIT CARNET DE BORD A MÔA |
ludistyle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | un triangle scalène
| Timothée et compagnie
| You will find no interest i...